Franka, le robot collaboratif qui peut se construire lui-même

La robotique collaborative est un marché en pleine essor et de nouveaux entrants pointent le bout de leur nez sur ce marché déjà diversifié. En atteste l’apparition du cobot Franka, un robot allemand (encore) qui ne manque pas d’arguments pour défier la concurrence !

Le robot Franka est un bras collaboratif conçu par la start-up munichoise KBee, une spin-off de l’Institut de Robotique et de Mécatronique créée en 2013 et soutenue par KUKA. Il est composé de 7 axes et peut supporter une charge de 3kg avec un rayon d’action de 80 cm. Il pèse seulement 18,5 kg et chacune de ses jointures comporte des capteurs de torques lui permettant de sentir les forces et d’adapter ses mouvements en fonction du poids des objets et en cas de résistance physique. La pince de préhension au bout du bras robotique est composée de doigts interchangeables imprimés en 3D. Enfin pour ce qui est du logiciel, tout a été conçu pour aller au plus simple. La programmation se fait de façon intuitive grâce à des icônes figuratives. Ce qui permet à son constructeur de se targuer d’une durée d’installation et d’intégration particulièrement rapide.

intégration robot Franka

L'interface de contrôle du cobot Franka

L'interface de contrôle du cobot Franka

Grande nouveauté dans le petit monde des cobots, Franka est doté d’une interface de contrôle judicieusement appelé PILOT. Celle-ci permet de personnaliser les actions du robot de façon directe grâce à une interface simpliste mais accessible. Autre plus, sur ce tableau de bord figure un bouton “guidage” qui une fois activé permet de prendre littéralement le robot par la main et de le guider pour exécuter un mouvement de votre choix. Appuyez ensuite sur le bouton “enregistrer” et le tour est joué, Franka mémorisera toutes les actions que vous lui avez apprises. Par ailleurs, le robot est mis en vente à un prix défiant toute concurrence. Comptez 10 300€ pour un package complet, bras, logiciel et interface de contrôle inclus. Comptez 1000€ de plus pour obtenir une main à cinq doigts à incorporer au robot.

Mais ce qui est le plus surprenant, ce n’est pas tant que Franka semble être à ce jour le robot le plus apte à travailler aux côtés des hommes tant ses mouvements sont fluides et précis, mais bien que les bras collaboratifs de l’allemand peuvent servir à construire à peu près tout, et même des robots Franka !

Plus d’informations sur ce robot collaboratif sur le site du constucteur.

Cet article Franka, le robot collaboratif qui peut se construire lui-même est apparu en premier sur H+ MAGAZINE.

Franka, le robot collaboratif qui peut se construire lui-même