Le premier restaurant qui imprime sa nourriture va bientôt ouvrir ses portes à Londres

La jeune entreprise Food Ink s’apprête à ouvrir à Londres le premier restaurant qui imprime en 3D son mobilier, ses décorations et… sa nourriture.

A présent, vous avez forcément déjà entendu parler de l’impression 3D. Mais saviez-vous que l’on pourra bientôt télécharger son dessert et se faire livrer sa pizza par email ?” lâche avec humour Food Ink sur son site internet. Cette entreprise d’un nouveau genre a été fondée par Antony Dobrzensky et Marcio Barradas. Elle se veut “éclectique, futuriste et créative“.

Son objectif principal, c’est “d’utiliser le langage universel de la nourriture pour éclairer sur les remarquables possibilités offertes par l’impression 3D” peut-on lire sur la page Facebook de la société. Pour cela, elle a décidé d’ouvrir son premier restaurant à nourriture imprimée.

Ce n’est plus un restaurant mais un véritable temple érigé en l’honneur de l’impression 3D que Food Ink a mis sur pied. Dans cet établissement éphémère qui ouvrira ses portes du 25 au 27 juillet dans le quartier londonien de Shoreditch, il n’y a pas que la nourriture qui sera imprimée, mais également tous les couverts et ustensiles, les sièges sur lesquels les clients s’assiéront ainsi que toutes les décorations de table !

Pour parvenir à cet incroyable mélange des genres, combinant différents savoir-faire (mobilier, gastronomie, coutellerie, design…), il a fallu réunir une équipe très éclectique : des ingénieurs, des designers, des architectes et des cuisiniers, tels sont les principaux ingrédients de cette initiative pour le moins inédite.

les tabourets imprimées en 3D de Food Ink

les tabourets imprimées en 3D de Food Ink

Pour sa première à la Villa Flora aux Pays-Bas, le 12 avril dernier, Food Ink aura rassemblé les chefs Joel Castanye et Mateu Blanch du restaurant La Boscana et les imprimantes portables de ByFlow Focus. Les menus et plats ont été pensés par la start-up gastronomique 3D Samba tandis que Diaz London et Mamou-Mani se sont occupés de la décoration, elle-aussi imprimée en 3D. Quitte à essayer une technologie, autant ne pas faire les choses a moitié.

Après Venlo, la technologie Food Ink fera donc escale à Londres, pour ouvrir le premier restaurant pop-up (éphémère) dont la nourriture et le mobilier sont imprimés en 3D. L’entreprise a déjà prévu de faire étape dans toutes les grandes villes du monde, à commencer par Berlin, Dubai, Seoul, Rome et Paris.

food-ink-restaurant-impression-3d-2016-12

food-ink-restaurant-impression-3d-2016-9

nourriture imprimée en 3D par Food Ink

décorations imprimées en 3D par Diaz London

Cet article Le premier restaurant qui imprime sa nourriture va bientôt ouvrir ses portes à Londres est apparu en premier sur Humanoides.fr.

Le premier restaurant qui imprime sa nourriture va bientôt ouvrir ses portes à Londres