Tracteurs électriques, drones, robots : ces outils au secours des agriculteurs

 130 kilos, 1 km par heure, le robot est devenu le compagnon du maraîcher et celui qui pourrait bannir les pesticides des plantations. Du 100% écologique. Et avec ses deux caméras et un laser, il est totalement autonome dans son travail. Le chiffre d’affaires des “robots des champs” pourrait atteindre 27 milliards d’euros dans le monde en 2024. Des robots sur terre, mais aussi dans les airs avec les drones.
Tracteurs électriques, drones, robots : ces outils au secours des agriculteurs

La Navya Arma choisie par l’Australie pour des tests sur route

Le Royal Automobile Club australien a choisi le véhicule français 100% autonome NAVYA ARMA dans le cadre de son nouveau plan d’expérimentation des technologies automobiles autonomes. Les tests débuteront au printemps 2016 dans l’ouest du pays.

La société lyonnaise NAVYA spécialisée dans le développement de solutions de mobilité innovantes, intelligentes et durables pour le transport spécifique de personnes et de marchandises, va fournir au RAC ses navettes 100% autonomes et électriques ARMA. Fruit de dix ans de recherche et d’expertise, le véhicule peut transporter en toute sécurité, fiabilité et confort, jusqu’à 15 personnes à une vitesse maximale de 45 km/h. Il a été conçu pour les trajets dits du “dernier kilomètre”, c’est-à-dire, les distances trop courtes pour se déplacer en voiture mais trop longues pour se déplacer à pied. Il est commercialisé depuis le 30 septembre 2015.

La navette est équipée d’une technologie multicapteurs offrant une perception 3D qui permet de cartographier l’environnement, détecter les obstacles sur la voie et interpréter les panneaux de signalisation.

Véhicule autonome sans conducteur jaune et gris pour l'Australie

NAVYA, qui a dépassé les 10 000 km parcourus par ses navettes autonomes, déclare par la voix de son PDG Christophe Sapet : « Cette expérimentation en Australie occidentale avec le RAC représente bien-sûr une étape importante du développement de l’ARMA. Nous sommes heureux de travailler avec le RAC pour développer de nouvelles solutions qui intègrent une gamme d’options de transport dans le but de s’adapter aux nouvelles technologies, ouvrant la voie à l’exploitation sécurisée de véhicules autonomes sur route ouverte. »

« Cette expérimentation, la première de son genre en Australie, aidera les membres de la communauté, du gouvernement et de l’industrie à considérer les opportunités et l’impact potentiel des technologies automobiles autonomes. Élever les niveaux d’autonomie des véhicules est une composante inévitable du futur, et la notion de leur présence sur nos routes n’est plus une question de ‘si’, mais de ‘quand’ » a expliqué Terry Agnew, PDG du groupe RAC.

Le détail des tests, qui impliqueront probablement un déroulement en plusieurs étapes, est actuellement en développement et le R.A.C travaille à l’obtention des autorisations nécessaires auprès des autorités.

Plus d’informations sur le véhicule ARMA

Cet article La Navya Arma choisie par l’Australie pour des tests sur route est apparu en premier sur H+ Magazine.

La Navya Arma choisie par l’Australie pour des tests sur route

46% des Français a une bonne perception de l’intelligence artificielle

Si quelques sceptiques pensent que l’intelligence artificielle est une menace, l’étude menée par Rocket Fuel montre que la majorité des français considèrent le développement de l’intelligence artificielle comme un facteur positif.

En collaboration avec Update France, Rocket Fuel (NASDAQ: FUEL), l’un des leaders dans le domaine du marketing programmatique, a mené une étude en 2015 portant sur la perception que les français ont de l’intelligence artificielle.

Rocket Fuel a posé des questions à 500 personnes de plus de 18 ans dont 51% étaient des femmes. Le panel était composé de 29 % d’employés, 20 % de cadres, 12 % de professions intermédiaires, 20 % de retraités et 10 % d’inactifs.

L’IA plutôt bien perçue en France

Quelle image les Français ont-ils réellement de l’intelligence artificielle ? 46 % des sondés ont une vision plutôt positive de l’intelligence artificielle, contre seulement 9 % qui ont une vision plutôt négative, et 45 % qui estiment que l’intelligence artificielle n’est ni un bien, ni un mal.

Cette étude montre également que l’intelligence artificielle est un sujet bien identifié dans l’esprit des Français. 58 % des sondés imaginent que l’intelligence artificielle est déjà plus ou moins utilisée dans la vie de tous les jours, alors que 10 % jugent que ce concept n’englobe aucune réalité scientifique. En revanche, 4 % pensent que seule l’armée dispose de cette technologie et 12 % que l’intelligence artificielle n’existe que dans les laboratoires. D’ailleurs, chez les sceptiques, 20 % considèrent que c’est un danger, alors que 54 % trouvent le sujet intéressant et espèrent que l’intelligence artificielle pourra aider à résoudre certains problèmes mondiaux.

Un bénéfice pour tous les secteurs d’activités

Par ailleurs, de plus en plus de Français perçoivent les usages potentiels de l’intelligence artificielle dans la vie de tous les jours et dans leur travail, notamment dans les secteurs suivants :

La publicité et les médias – 26%
Les nouvelles technologies – 85%
L’armée – 70%
L’enseignement – 19%
Le BTP – 17%
Le secteur pharmaceutique – 34%
Les transports – 38%
L’art et la musique – 13%
La distribution – 24%
Autres secteurs – 13%

Un impact positif dans la vie professionnelle

A la question de l’impact que pourrait avoir l’intelligence artificielle sur les métiers dans les 5 prochaines années, 18 % des Français répondent que ce concept va certainement dynamiser leur travail, alors que 16 % pensent que, au contraire, que cette technologie constitue une menace pour leur activité. Mais la majorité des répondants (34 %) estime qu’il n’y aura aucun impact pour leur profession, et 32 % avouent n’en avoir aucune idée.

Cet article 46% des Français a une bonne perception de l’intelligence artificielle est apparu en premier sur H+ Magazine.

46% des Français a une bonne perception de l’intelligence artificielle