xCraft lève plus de fonds pour son drone X PlusOne

Pour se différencier des autres drones disponibles sur le marché, les 3 créateurs du X PlusOne ont eu l’idée de combiner la maniabilité d’un quadricoptère avec l’autonomie et la vitesse d’un petit aéronef.

Ses concepteurs, JD Claridge et Charles Manning, ont fait leur carrière dans le secteur de l’aéronautique et des technologies, ce qui explique que leur drone, capable d’atteindre plus de 100 km/h en vol, ait convaincu de nombreux investisseurs. D’abord sur la plateforme Kickstarter, qui leur a permis de rassembler 143 000 $ grâce à 263 donateurs. Puis, le projet a été sélectionné pour passer dans l’émission de téléréalité américaine Shark Tank, où un groupe d’investisseurs décident de financer ou non des startups. Grâce à ce passage TV, xCraft a réussi à lever 1,5 M$.

Le drone X PlusOne a été imaginé comme solution plus rapide pour la livraison de colis ou pour la cartographie. Il est à décollage et atterrissage à la verticale – un VTOL (vertical takeoff and landing hybride)- Sa pointe avant est interchangeable, ce qui permet de pouvoir équiper le drone avec différentes optiques selon la nature de la mission.

Cette nouvelle levée de fonds va permettre à xCraft de passer à la phase de production mais également de développer un deuxième projet : le PhoneDrone, un support qui donne des ailes à tout smartphone et le transforme en drone à quatre hélices.

Pour 195$ seulement, le Phone Drone s’appuie sur les performances et les composants d’un smartphone et les utilise pour la navigation, la détection de mouvement, et la prise d’images. L’utilisation d’un smartphone permet également de s’appuyer sur des OS connus, permettant ainsi à la communauté de développer potentiellement un nombre important d’applications. La campagne Kickstarter s’est achevée hier avec succès puisque xCraft a levé 325 952$.

Cet article xCraft lève plus de fonds pour son drone X PlusOne est apparu en premier sur H+ Magazine.

xCraft lève plus de fonds pour son drone X PlusOne

Sydney accueillera la Coupe du Monde de football de robots en 2019

Sydney a été choisi comme ville d’accueil de la Coupe du monde de football de robots, la RoboCup 2019, compétition annuelle où s’affrontent des robots qui sont censés battre l’équipe humaine championne du monde de football en 2050.

La RoboCup est un événement sur six jours qui attire plus de 2000 participants et entre 400 à 600 équipes inscrites. Les règles changent chaque année, afin de challenger toujours un peu plus les ingénieurs. Une fois sur le terrain et au coup de sifflet initial, les équipes n’ont plus le droit de contrôler les robots, qui sont livrés à eux-mêmes et doivent compter uniquement sur leurs algorithmes pour prendre des décisions, bonnes ou mauvaises !

La RoboCup célèbre les avancées en intelligence artificielle et la fabrication de pointe, créant ainsi des emplois passionnants pour les générations futures, tout en générant 7 millions $ d’entrées d’argent pour notre économie“, a déclaré M. Stuart Ayres, le ministre du Commerce, du Tourisme et des Grands évènements.

Pour ceux qui auraient manqué l’édition 2015 qui s’est déroulée en Chine, voici résumé de la Robocup 2015. En 2016, elle aurait pu avoir lieu à Lyon, mais c’est à Leipzig que les robots sont conviés du 30 juin au 4 juillet 2016.

Cet article Sydney accueillera la Coupe du Monde de football de robots en 2019 est apparu en premier sur H+ Magazine.

Sydney accueillera la Coupe du Monde de football de robots en 2019